Place de l’introspection sensorielle dans la pratique méditative et ses impacts sur l’anxiété

Méditation Pleine Présence
Auteur(s) :

Anne Lieutaud - Professeur auxilliaire invitée de l'UFP, Docteure en sciences sociales, Directrice adjointe du CERAP

PhD Sciences sociales option psychopédagogie, chercheure et consultante indépendante

Danis Bois - Professeur agrégé, Docteur en sciences de l'éducation, Fondateur du CERAP

Professeur cathédratique invité de l'Université Fernando Pessoa, Psychopédagogue de la perception, Chercheur en sciences de l'éducation

Le projet de cet article est de montrer les effets sur l’anxiété d’une pratique méditative particulière appelée introspection sensorielle, mise au point par Danis Bois (2006), et qui utilise le support de la perception comme voie d’accès aux vécus du corps et du psychisme. Cette recherche ouvre le débat sur le lien entre perception corps et psychisme et l’articulation entre perception et conscience dans la pratique méditative. Une enquête de terrain est conduite sur 84 personnes en contexte non clinique à l’aide du STAI de Spielberger. Au vu des résultats de cette étude, l’hypothèse est émise que l’introspection sensorielle est indiquée pour aider à la régulation de l’anxiété dans des populations sub-normales.

Abstract

Objectifs:

L'introspection sensorielle est une pratique méditative qui utilise la perception comme moyen d'accéder au corps et à l'esprit. Elle sollicite les sens exteroceptifs et interoceptifs de manière progressive et cumulative, conduisant l'attention du pratiquant à devenir plus panoramique, ce qui permet d'assouplir le contrôle cognitif et de développer l'ouverture au moment présent, ainsi qu'à un sentiment de paix et à une interprétation différente de la réalité. Cette recherche étudie les effets possibles de l'introspection sensorielle sur les affects négatifs, en utilisant les résultats d'une enquête exploratoire comme illustration d'une revue de la littérature concernant la place de la perception dans les mécanismes d'action de la méditation. 

Méthodologie et résultats :

L'enquête a été conçue comme un essai clinique pilote sur un groupe unique. Les participants (n = 84) inscrits à un atelier de 2 jours (introduction à l'introspection sensorielle) ont complété un ensemble de mesures autogérées (questions démographiques et pratiques, Stai-Y) avant et après la toute première introspection de l'atelier sur la base du volontarait. L'anxiété "Etat" s'est révélée avoir diminué de façon significative après l'intervention (t =-7,566 p < 0,001) et l'anxiété "Trait" était inversement corrélée à l'intensité de la pratique personnelle (r =-0,32 p < 0,01) et non pas tant à l'ancienneté de la pratique.

Discussion et Conclusion:

Ces résultats préliminaires ouvrent un débat sur le lien entre le corps, la perception et la psyché et l'articulation entre la perception et la conscience dans la pratique méditative. Nous souhaitons contribuer à approfondir l'exploration des mécanismes non cognitifs d'action de la pratique de la méditation sur le bien-être des personnes. Les résultats prometteurs de cette enquête appellent à des essais cliniques randomisés pour valider l'introspection sensorielle comme une intervention efficace pour le stress et le soulagement de l'anxiété dans la population générale

 https://www.ecronicon.com/ecpp/volume7-issue9.php

Vous pouvez lire l'article en Français en ouvrant le PDF plus bas.

Anne Lieutaud
Danis Bois