L’expérience de mutation de paradigme chez le chercheur, un chemin de créativité conduisant à l’innovation épistémologique

Auteur(s) :

Anne Lieutaud - Professeur auxilliaire invitée de l'UFP, Docteure en sciences sociales, Directrice adjointe du CERAP

PhD Sciences sociales option psychopédagogie, chercheure et consultante indépendante

Lors du congrès du Réseau International Francophone de la Recherche Qualitative (RIFReQ) qui s'est tenu à Montpellier en 2015 sur le thème "Prudence empirique et risques interprétatifs", Anne Lieutaud a donné une conférence sur l’expérience de mutation de paradigme chez le chercheur, en tant que chemin de créativité conduisant à l'innovation épistémologique. Cet article a été publié fin 2016, dans un Hors Série - Les Actes, de la revue Recherches Qualitatives, n°20.

Résumé

L’expérience vécue par des chercheurs ayant opéré une mutation de paradigme n’existe pas comme objet de recherche scientifique. Nous avons conduit une exploration de cet enjeu épistémologique sous l’angle du vécu intime de quelques chercheurs ayant vécu une mutation de paradigme. Les entretiens qualitatifs renseignent la nature des tensions rencontrées. D’ordre interne (tensions identitaires, conflits de valeurs, résistances représentationnelles) ou externe (résistance des instances, collègues, nouvelles arènes scientifiques), elles offrent de nouvelles compréhensions des problématiques existentielles et épistémologiques vécues par le chercheur. L’expérience s’avère procéder d’une rencontre avec une nouveauté inédite. Cette nouveauté existentielle et expérientielle conduit vers un élan créateur (création de nouveau courant ou innovation épistémique) qui engage la reconfiguration des référentiels personnels et professionnels du chercheur. Analysée à l’aune des confrontations essuyées, des émergences créatrices manifestées et des ruptures effectuées, elle révèle sa nature radicale, à l’instar de la rupture au sein du cycle révolutionnaire de Kuhn.

Anne Lieutaud

Informations de publication: 
Recherches Qualitatives, "Prudence empirique et risques interprétatifs", Montpellier, juin 2015, Hors Série "Les Actes", 2016, p. 237-251