L'épistémologie et la pédagogie du Sensible, comme approche solutogène du patient et de la santé, présentées au dernier congrès de l'ACFAS à Montréal

Auteur(s) :

Luigi Flora - Chercheur associé, laboratoire EXPERICE, Université Lumières Paris 8

Leader du partenariat entre le centre d’excellence du partenariat avec les patients et le public, le centre de recherche hospitalo-universitaire de l’université de Montréal (CR-CHUM), Qc, Canada. et la Direction Collaboration et Partenariat Patient (DCPP) de la Faculté de médecine, Université de Montréal

Josée Lachance - Praticienne et formatrice en Somato-psychopédagogie, Docteure en sciences de l'éducation de l'Université de Sherbrooke

Deux communications faites au symposium « Effets de savoirs pathogéniques et salutogéniques de l’éducation à la santé dans la normation des corps » de l'ACFAS 2017, Université Mc Gill de Montréal, étaient directement reliées aux domaines de réflexion et de recherche du CERAP.

Mots clés : savoirs expérientiels, paradigme du Sensible, salutogénèse, partenariat patient, partenariat de soin.

Ce symposium était organisé en mai 2017 dans le cadre du 85ème congrès annuel de l’Association canadienne françaises pour l’avancement de la science (ACFAS). Les deux auteurs y ont participé en confrontant leurs travaux de recherche au thème du symposium qui était centré sur la notion de salutogénèse d’Aaron Antonovsky (1979[i], 1987[ii]). Le projet de ce symposium était de comprendre ce qui est salutogène, c’est-à-dire qui génère la santé, et le caractère pathogénique de nos milieux de santé.

 

Luigi Flora (mardi 9 mai) : Quand le paradigme de la complémentarité des savoirs et des acteurs dans le soin impacte la norme et l’élaboration des usages et technologies innovantes

Cette communication s'inscrit dans le prolongement d'une étude antérieure sur la construction et la reconnaissance des savoirs expérientiels des patients (Jouet, Flora, Las Vergnas 2010[iii] ; Bois, Bourhis, 2010[iv]) et la place que déploie leurs détenteurs dans les systèmes de santé (Jouet, Flora, 2010)[v]. Les résultats et analyses sont issus de deux dispositifs initiés en 2009 et 2010 dans deux pays de la francophonie, la France et le Québec au Canada. Ils ont tous deux généré des transformations dans les rapports aux savoirs en santé en faisant apparaitre diverses dimensions de la complémentarité des savoirs entre professionnels santé, patients et proches (Flora, 2012[vi], 2015 a[vii]). Mais les démarches déployées procèdent de deux orientations différentes. Le choix fait en France a été d’initier dans le cadre de l’éducation thérapeutique du patient (ETP), en formation continue, une université de patients au sein d’une faculté de médecine (Tourette-Turgis, 2015)[viii], dans laquelle sont formés ensemble des acteurs dans le soin, professionnels de santé, patients et proches. Au Québec, une équipe composée elle aussi de patients et professionnels de santé a souhaité développer, au sein de la faculté de médecine de l’université de Montréal, une transformation systémique impliquant l’enseignement et certains milieux de soin et de recherche (Pomey et al, 2015[ix] ; Flora, 2015 b[x]), en s’appuyant sur un nouveau paradigme relationnel (Karazivan et al, 2015)[xi]. L’enjeu de cette communication visait à mettre en lumière les processus d’apprentissages des acteurs de ces deux expériences francophones et d’interroger les moyens d’éviter  les oppositions et rejets provenant de tenants d’approches conceptuelles. L’analyse comparée de ces deux approches a également permis de montrer comment leurs modalités s’enchevêtrent et révèlent l’émergence d’une voie médiane.

Liens avec le Cerap

La proximité de cette communication avec le Cerap est à rechercher dans le cadre d’une collaboration scientifique qui a débuté lors de la recherche doctorale de Luigi Flora. En effet, la revue « Usager expert: la part de savoir des malades dans le système de santé » (Jouet et al, 2010) avait sollicité un article sur les pratiques du Sensible (Bois, Bourhis, 2010). Et l’étude des vécu et expérience d’une professionnelle praticienne du Sensible ayant traversé l’épreuve du cancer (Bothuyne, 2010) a été conduite en s’appuyant sur le champ conceptuel de la thèse doctorale de Luigi Flora (Flora, 2012) au cours de laquelle ont été étudiées les deux innovations présentées dans cette communication à l’ACFAS. Ces deux dispositifs, ETP et transformation systémique, ont vu, à des niveaux et selon des approches différentes des mobilisations de praticiennes du Sensible. En ce qui concerne les formations en ETP dans laquelle s’insère l’université des patients, Hélène Bourhis, PhD, a suivi un cursus et élabore depuis des pistes inscrivant cette approche dans le Sensible. Du côté Canadien, le projet est en cours de démarrage et c’est Josée Lachance, PhD, auteure de la seconde communication qui pourrait proposer un accompagnement des étudiants à la faculté de médecine lors du prochain exercice dans le cadre des innovations pédagogique que Luigi Flora accompagnerait. En effet ces innovations devraient être initiées durant le semestre académique suite à des rencontres avec le Bureau d’éthique clinique (BEC) et la Direction des Collaboration et Partenariats Patient (DCPP) de la faculté de médecine.

Josée Lachance (mercredi 10 mai) : Étude exploratoire sur les effets perçus d’une formation corps/esprit fondée sur les pratiques du Sensible auprès de médecins

Josée Lachance a exposé les résultats d'une recherche doctorale menée auprès de six médecins de France ayant suivi une formation aux pratiques du Sensible. Au vu des résultats, ces pratiques (incluant la fasciathérapie et la somato-psychopédagogie) semblent s’inscrire dans une perspective salutogénique. Ces résultats abondent dans le sens de créer un niveau de santé plus élevé pour l'ensemble des participants, contrairement au programme classique de formation en médecine qui prédispose les étudiants à l’épuisement et au mal-être (Llera et Durante, 2014[xii] ; Ishak et al., 2013[xiii]). En continuité de cette recherche, le projet d’accompagnement d’étudiants en médecine permettrait une analyse avec un plus grand nombre de participants afin de consolider sa théorisation ancrée (Lachance, 2016)[xiv].

Perspectives : une collaboration franco-québécoises pour la construction d'une chaire UNESCO

Le séminaire dans lequel ces deux communications se sont données au public de chercheurs avait pour but de produire un premier état des lieux au travers des pratiques et réflexions conceptuelles, plus qu’une réelle discussion, laquelle devrait intervenir lors de prochains séminaires. Cet état des lieux avait pour ambition d’une part de donner lieu à une première publication dans la revue Santé Publique mais surtout, et plus largement, d’initier un processus de mobilisation d’équipes au travers de séminaires dans la perspective d’ouvrir une chaire UNESCO santé et éducation(s). Un second séminaire vient d’ailleurs de se tenir en juin à l’Université Paris 8 lors du colloque international « Pratiques sociales et apprentissage ». La présence d’une équipe Brésilienne y fut un apport important. Une chaire UNESCO nécessite en effet de constituer un réseau avec des collaborations internationales réparties sur plusieurs continents. Les séminaires et symposiums apparaissent pour cela un moyen de générer des rencontres, de constituer un corpus d’actions et de résultats et d’évaluer les potentiels de collaboration.

 

[i] Antonovsky A. (1979), Health, Stress and Coping. San Francisco : Jossey-Bass Publishers.

[ii] Antonovsky A. (1987). Unraveling The Mystery of Health. How People Manage Stress and Stay Well, San Francisco : Jossey-Bass Publishers.

[iii] Jouet E., Flora L., Las Vergnas 0. (2010). « Construction et Reconnaissance des savoirs expérientiels des patients ». Note de synthèse du N°, Pratique de formation : Analyses, N°58/59, Saint Denis, Université Paris 8, pp. 13-94

[iv] Bois D., Bourhis H. (2010), « L’approche somato-psychique dans le champ de l’éducation », (coord. Jouet E, Flora L.), in Pratique de formation : Analyses, n° 58/59, Saint Denis, Université Vincennes - Saint Denis Paris 8, pp. 229-246.

[v] Jouet E., Flora L. (coord.) (2009-2010), Usagers-Experts : la part du savoir des malades dans le système de santé, N°58/59, Pratiques de formation : Analyses, Université Paris 8.

[vi] Flora L. (2012). Le patient formateur : élaboration théorique et pratique d’un nouveau métier de la santé, Thèse de doctorat de sciences sociales, spécialité « Sciences de l’éducation », Université Vincennes Saint Denis – Paris 8, campus Condorcet.

[vii] Flora L. (2015 a), Le patient formateur : nouveau métier de la santé ? Comment les savoirs expérientiels de l’ensemble des acteurs de santé peuvent relever les défis de nos systèmes de santé, Presses Académiques Francophones, Sarrebruck, Allemagne.

[viii] Tourette-Turgis C. (2015). L'éducation thérapeutique du patient : La maladie comme occasion d'apprentissage,  De Boëck : Bruxelles.

[ix] Pomey M.-P., Flora L., Karazivan P., Dumez V., Lebel P., Vanier M.-C., Débarge B., Clavel N., Jouet E. (2015), « Le « Montreal model » : enjeux du partenariat relationnel entre patients et professionnels de santé », Santé publique, HS, 2015/S1, pp.41-50.

[xi] Karazivan P., Dumez V., Flora L., Pomey M.-P., Del Grande C., Guadiri S., Fernandez N., Jouet E., Las Vergnas O., Lebel P. (2015), « The Patient as Partner in Care : Conceptual Grounds for a Necessary Transition », Academic Medicine, April 2015 - Volume 90 - N° 4 – pp.437–441.

[xii] Llera, J., et Durante, E. (2014). Correlation between the education envoronment and burnt-out syndrome in residency programs at a university hospital. Archivos Argentnos Pediatria, 114(1), 6-11.

[xiii] Ishak, W., Nikravesh, R., Lederer, S., Perry, R., Ogunyemi, D. et Bernstein, C. (2013). Burnout in medical students : a systemaric review. The Clinical Teacher, 10, 242-245.

[xiv] Lachance, J. (2016). Étude exploratoire auprès de médecins des effets perçus d’une formation corps / esprit fondée sur les pratiques du Sensible. Thèse de doctorat en éducation, Université de Sherbrooke, Sherbrooke.

Luigi Flora
Josée Lachance