Gymnastique sensorielle et ergomotricité - Enquête auprès d'aides à domicile en formation

Guidage verbal d'une gestuelle sensorielle - (c) Orsini & CF3P
Auteur(s) :

Brigitte Didot Rigaux

Cette recherche de mestrado (master 2) en psychopédagogie perceptive questionne les effets d’une pratique de gymnastique sensorielle proposée dans le cadre d’une formation de 2 jours en ergomotricité auprès d’un public d’aides à domicile. Elle est réalisée à l’aide de trois questionnaires auprès de 36 stagiaires (3 groupes) : le premier avant la formation, le deuxième après les deux jours et le dernier, un mois plus tard.

Les résultats éclairent la situation des personnels en formation concernant leur rapport au corps et à leur travail. Ils mettent en évidence un certain nombre d'effets de cette pratique au plan perceptif, par exemple la sensation de stabilité, au plan personnel et professionnel, mais aussi en termes d’apprentissages de gestes tant physiques que psychiques. Enfin, ils permettent de constater des changements opérés à l'échéance d'un mois, révélant aussi bien des apprentissages nouveaux au plan professionnel, que des transferts opérationnels dans la vie quotidienne ou des évolutions d'ordre psychique.

Problématique théorique explorée : les apports de la gymnastique sensorielle au projet de l'ergomotricité

L'analyse de la littérature laisse apparaître que l’ergomotricité, à la fois au niveau pratique, pédagogique et conceptuel, pourrait gagner à s’appuyer sur les pratiques et modèles fondant la gymnastique sensorielle. En effet, l’ergomotricité qui propose des actions sur la gestuelle de la personne, peut être enrichie par les apports de la gymnastique sensorielle qui invite les personnes à investir leur corps par le biais d’une attention spécifique à leurs perceptions et selon des lois précises. En outre, la gymnastique sensorielle porte un processus de changement non seulement par rapport à son geste ou à son corps - un changement de statut du corps -, mais par rapport à soi dans sa globalité. En ce sens, elle s’appuie sur une pédagogie qui accompagne la personne dans sa globalité, pédagogie nourrie de protocoles bien établis et favorisant l’adaptation à la singularité de chacun. Cette pédagogie est illustrée par le cadre pratique mis en oeuvre dans cette recherche.

Cadre pratique de la recherche : une action de formation de deux jours auprès d'aides à domicile

L’objectif général de la formation est d’optimiser les ressources physiques et matérielles. En effet, le travail réalisé dans un plus grand confort doit permettre d'augmenter la disponibilité des personnels et de diminuer les risques de fatigue, de douleurs et d’accident. L'objectif spécifique est d’apprendre aux personnels à mieux se situer et à adapter leurs actions afin de les rendre acteurs de leur prévention.

Les participants à la recherche sont des professionnels de l’aide à domicile de l’ADMR (Aide à Domicile en Milieu Rural). Ces personnes découvrent, pour la grande majorité d’entre elles, l’ergomotricité et n’ont jamais pratiqué la gymnastique sensorielle. Certains de ces personnels n’ont pas encore de formation spécifique et sont répertoriés dans la catégorie des aides à domiciles, d’autres entrent dans un processus de formations qualifiantes pour être assistantes de vie ou auxiliaires de vie. Souvent mis en difficulté dans le quotidien de leur travail par manque de connaissance et d’accompagnement, ces personnels vont devoir puiser dans leurs facultés d’adaptation pour répondre aux multiples besoins des personnes en demande d’aide. Souvent déstabilisés psychiquement par la réalité de certains contextes de vie, et physiquement, par l’investissement d’eux-mêmes pour aider l’autre, ces personnels sont en demande de repères.
Ils expriment souvent un grand besoin d’être accompagnés physiquement et psychiquement pour évoluer dans leur travail.

Méthodologie de la recherche : enquête auprès de personnels d'aide à domicile participant à des formations spécifiques de deux jours en ergomotricité

Le projet de cette recherche est de documenter le rapport à la formation, au corps et au travail de ces professionnels, de connaître et comprendre les effets de l’approche ergomotrice spécifique proposée au cours des deux jours de formation et enfin, de repérer les apprentissages et transferts réalisés dans leurs gestes professionnels et quotidiens à court terme.

L'étude est conduite sur trois formations différentes de deux jours, conduites sur des personnels différents, d'associations d'aide à domicile de la Région Lorraine, afin d'intégrer dans l'analyse des informations provenant de personnes d'horizons variés. Au total, 36 personnes ont participé à cette recherche, en trois groupes de formation différents. Seules 26 personnes ont renvoyé le questionnaire n°3 demandé un mois après la formation.

La collecte des données est effectuée par voie de questionnaire et de compte-rendu d'expérience tenu au fil de la formation. Ce dernier a servi aux stagiaires à répondre au questionnaire n°2 en fin de formation.

Trois questionnaires (Q1 avant la formation, Q2 après la formation, Q3 un mois plus tard) ont été développés, mobilisant une alternance de questions fermées et de questions ouvertes. Le premier questionnaire est composé de 30 questions essentiellement fermées ; Le deuxième questionnaire est composé de 15 questions dont 5 sont ouvertes ; Le troisième questionnaire est composé de 27 questions dont 2 sont ouvertes. Tous interrogent le rapport au travail, à la formation et au corps, en proposant des questions évolutives.

Par exemple : Pour les questions relatives au rapport à la formation

  • pour Q1 : l’intérêt pour cette formation, le projet pour cette formation
  • pour Q2 : les acquisitions, les perceptions, les objectifs de changements possibles identifiés
  • pour Q3 : les mises en pratique et l’utilité de la formation

Pour les questions relatives au rapport au corps on interroge

  • l’attention portée à leurs gestes au travail, la sensation de fatigue, les douleurs dans Q1 et Q3
  • la perception du corps en lien avec les expériences de gymnastique sensorielle dans Q2,
  • la perception du corps lors de l’application des exercices appris au moment de la réalisation des gestes professionnels dans Q3

L'analyse des données est basée sur une combinaison d'analyses quantitative et qualitative, associant une analyse descriptive et statistique des données quantitatives et semi-quantitatives à une analyse qualitative des réponses aux questions ouvertes. La méthode de mixité d'analyse a été conduite dans l'analyse croisée des résultats, en étudiant les liens entre les résultats obtenus grâce à ces deux types d’analyse ainsi que les convergences et les divergences observées.

Résultats, discussion et conclusion

Cette recherche qui visait à identifier les effets d’une pratique de gymnastique sensorielle dans une formation en ergomotricité a porté sur les réponses de 36 stagiaires à trois questionnaires proposés lors de trois formations en ergomotricité. Trois grands points clés structurent les principaux résultats :

  • Le premier point donne à voir un état des lieux de cette population de stagiaires qui révèle leur intérêt porté à cette formation et montre qu’ils arrivent dans un état de souffrance laissant apparaître des douleurs et de la fatigue physique et mentale. Ils ne semblent porter qu’une faible attention à eux-mêmes lors de leurs tâches professionnelles et dans leur vie quotidienne.
  • Le deuxième point regroupe les impacts de la pratique de la gymnastique sensorielle mise en place dans cette formation sous la forme d’effets perçus lors des pratiques, d’apports professionnels et personnels et d’apprentissages de gestes physiques et psychiques pouvant être la voie d’un changement possible.
  • Le troisième point qui se dévoile est une confirmation des impacts observés sous forme de changements un mois après la formation, sous la forme d’apprentissages au niveau professionnel et des transferts possibles dans la vie quotidienne, des changements apparents au niveau de la douleur et des changements somato-psychiques nommés plus particulièrement dans des termes de confiance, de solidité, d’adaptabilité et de présence à eux-mêmes.

La première bonne surprise au vu des résultats des questionnaires, est le nombre important d’effets recueillis malgré la courte durée de la formation et le peu d’expériences sensorielles réalisées pendant la formation. Malgré les difficultés liées au contexte socio-culturel assez pauvre de certains stagiaires, ils ont fait l’effort d’écrire et de partager leurs vécus. En dépit de la sobriété des témoignages, les éléments recueillis sont tout de même assez significatifs. Ils ont permis de tirer du sens de leurs expériences.

De plus, le nombre important de questionnaires renvoyés un mois après la formation par les stagiaires montre leur intérêt et leur implication dans cette démarche de recherche et au-delà dans le processus de formation.

Finalement, de nouvelles perceptions corporelles vécues semblent apparaître, mais aussi des prises de conscience en lien avec ces perceptions (détente, ancrage, confiance). Des résolutions ont été prises (prendre du temps pour soi, s’écouter davantage) et des changements ont été observés un mois plus tard (gain d’attention, application des apprentissages à la tâche et au quotidien). Ces résultats peuvent être expliqués par le modèle du processus de transformation en 7 étapes (Bois, 2006 ; Berger, 2011).

 

Brigitte Didot Rigaux

Informations de publication: 
Mestrado en psychopédagogie perceptive, Université Fernando Pessoa, Porto, Portugal

Sources: 

Berger, E. (2006). La somato-psychopédagogie, ou comment se former à l’intelligence du corps. Ivry sur Seine : Point d'Appui

Bois, D. (2007). Le corps sensible et la transformation des représentations chez l'adulte. Vers un accompagnement perceptivo-cognitif à médiation du corps sensible. Thèse de doctorat européen, Université de Séville, Département didactique et organisation des institutions éducatives.

Courraud – Bourhis, H. (1999). La biomécanique sensorielle Méthode Danis Bois, Ivry sur Seine : Point d’appui.

Eschalier, I. (2009). La gymnastique sensorielle pour tous, Paris : Guy Trédaniel Editeur.

Gendrier, M. (2004). Gestes et mouvements justes : guide de l’ergomotricité pour tous. Les Ulis : EDP Sciences.

Parlebas, P. (1977). Activités physiques et éducation motrice. Revue EP&S n°147 - Janvier 1977.

Téléchargements: 

 

Gymnastique sensorielle et ergomotricité, Enquête auprès d’aides à domicile en formation

Par Didot-Rigaux, B.
2013
Master 2 (Mestrado)
Fernando Pessoa
Psychopédagogie Perceptive