L'expérience de mutation de paradigme chez le chercheur Esquisse de modélisation compréhensive des processus et des enjeux à l'oeuvr

Anne Lieutaud PhD.
Auteur(s) :

Anne Lieutaud - Professeur auxilliaire invitée de l'UFP, Docteure en sciences sociales, Directrice adjointe du CERAP

PhD Sciences sociales option psychopédagogie, chercheure et consultante indépendante

Ce travail porte sur le processus de mutation de paradigme chez les chercheurs, appréhendé du point de la subjectivité expérientielle, pour tenter de répondre à la question « Que révèle le vécu expérientiel de chercheurs ayant opéré un changement de paradigme scientifique quant aux enjeux et aux processus d’une telle mutation ? ». Pour cela j’ai développé un champ théorique en trois parties, couvrant le concept de paradigme et de changement de paradigme selon Kuhn, celui du changement, en tant que processus de transformation et d’apprentissage, et celui des enjeux du chercheur, sous l’angle des dynamiques identitaires et de créativité. J’ai abordé cette recherche avec une posture de « praticien chercheur de la recherche », pour mieux comprendre les mécanismes à l’oeuvre dans l’expérience singulière de mutation de paradigme que peut vivre un chercheur et pouvoir à la fois mobiliser ma propre expérience dans la conception et la mise en oeuvre du projet, mais aussi apprendre des résultats de cette recherche et éclairer d’une nouvelle perspective ma propre posture épistémologique en mutation. Cette recherche déploie une méthodologie qualitative et herméneutique d’inspiration profondément phénoménologique pour aller interroger le vécu expérientiel au coeur de son expression la plus subtile. Elle met en évidence des contextes souvent tendus, mais des stratégies très variées pour y faire face. Elle met en lumière les influences réciproques entre dynamique identitaire des chercheurs et mutation de paradigme, en pointant à la fois la place des valeurs dans ce qui apparaît comme un processus de transformation de la personne, et les stratégies déployées face à la nouveauté radicale, constitutive de telles situations, révélant du même coup une singularité collective à tous les chercheurs que j’ai interrogés, celle d’être positionnés aux marges d’un paradigme, au bord de l’inter- voire de la trans- disciplinarité.

Anne Lieutaud

 

Par Anne Lieutaud [uid:10]
2014
Doctorat
Université Fernando Pessoa
Sciences humaines et sociales