Dans mon corps se fait jour de manière non loquace que quelque chose se prépare…

Auteur(s) :

Eve Berger - Professeure auxiliaire invitée de l’UFP, docteure en sciences de l'éducation, Directrice de CF3P

Professeure associée de l’Université du Québec à Rimouski (UQAR)

Dans cet article, publié dans le dossier "Phénoménologie de la vigilance et de l'attention. Philosophie, sciences et techniques" (n°66 de la revue Intellectica, fin 2016), coordonné par Natalie Depraz, Eve Berger expose une approche en première personne d’un moment de vigilance vécu en introspection sensorielle, permettant de mettre en lumière le processus de prémouvement d'une pensée émergente lors d'une introspection sensorielle.

Résumé de l'éditeur

Ancré dans un projet de phénoménologie pratique, cet article propose une description en première personne d’un moment vécu en introspection sensorielle, moment caractérisé par une grande qualité de présence et par l’émergence d’un saut attentionnel qualitatif remarquable. L’introspection sensorielle est une pratique méditative tournée vers les manifestations du vivant se déroulant en temps réel dans l’intériorité du corps, qui crée des conditions pour percevoir un ensemble de phénomènes internes habituellement cachés à la conscience. Ces phénomènes étant prioritairement corporels, leur description met en lumière des facettes de la dynamique attentionnelle non spontanément décrites si l’on pense cette dernière prioritairement comme un processus cognitif. Outre les aspects significatifs de cette expérience en termes de dynamique de présence et d’attention, l’article souligne la rigueur épistémologique et méthodologique qu’impose une recherche en première personne.

Eve Berger

Informations de publication: 
Intellectica, n°66, 2016/2